Un petit village sur une île au milieu de nulle part est attaqué et décimé. Les quelques survivants partent à la découverte du monde et à la recherche des assassins.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sangar

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 21
Localisation : Assis devant un feu de cheminée

MessageSujet: Un nouveau départ   Lun 21 Déc - 19:26


5 ans auparavant...


Sangar tourna la première page du livre poussiéreux et lut :
« La magie est un art très difficile à développer. Pour parvenir à n’en maitriser ne serait-ce qu’un échantillon, il faut des années et des années de pratique. Sagesse et persévérance sont les qualités nécessaires à un mage, sans cela, le mage ne parviendra qu’à atteindre l’ombre de la magie. »

- L’ombre de la magie ? Qu’est-ce que c’est ? s’exclama Ringo.

- Tais-toi et écoute, trancha Kush.

« La magie se base principalement sur des éléments. Au nombre de 15, ce sont ces éléments qui font la base de ce monde. Ils modifient les paysages à leur volonté, se faufilent discrètement à nos côté, font partie de notre vie quotidienne. Voir un élément à l’œuvre est une chose, en maitriser un en est une autre. »

- Des éléments ? Je croyais qu’il n’y en avait que 4. Le feu, l’eau,  la terre et l’air ?
s’interrogea Ringo.

Sangar tourna quelques pages et lui répondit :
« Bien que certains soient souvent oubliés, les éléments, habilement maniés, sont d’une puissance égale. Les quinze éléments sont : le feu, l’air, la terre, l’eau, la glace, la pierre, la foudre, la lumière, l’ombre, le sable, les étoiles, la nature, le sang et l’élément interdit : le chaos. »

- Ca fait 14, non 15, constata Kush.

- J’ai pourtant bien lu, se justifia Sangar. Il n’en est question que de 14 ici. Ou bien ces cons ne savaient pas compter, ou bien le 15ème n’est pas mentionné car il a été oublié.

- J’ai faiiim, se plaignit Ringo.

- Arrête de te plaindre, va bouffer et laisse nous tranquille si on t'ennuie.

Ringo se leva et quitta la bibliothèque. Il y eut un blanc, puis Kush se leva et partit aussi.

- J’ai la dalle, j’mange un p’tit truc et j’reviens après.

Sangar resta donc seul dans la bibliothèque. A cette heure-là tous les enfants étaient dehors, profitant du beau temps. Mais la compagnie des autres ne l’intéressaient pas. Seule la magie comptait pour lui. Ses parents critiquaient ce centre d’intérêt. La magie était pour eux une chose ancienne, inutile et dangereuse.  Elle ne provoquait que des ennuis et mage n’était pas un métier appréciable.

Pourtant, la magie était sa passion. Et Sangar avait conscience que lui et cette dernière seraient confrontés à se croiser, un jour ou l’autre. Il regarda sa main, se concentra. Il ferma les yeux, visualisa un grand feu vif, étincelant et crépissant. Il rouvrit ses yeux. Une petite flamme toute frêle s’échappait de sa main…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringo

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 19
Localisation : En train de cueillir des marguerites

MessageSujet: Jour 1 : Aube   Lun 21 Déc - 19:31


Ringo poussa un long soupire. Il s’ennuyait. Fils unique, son père était mort de maladie peu après sa naissance. Sa mère était la guérisseuse du village et beaucoup la respectait. Malgré le fait qu’ils ne soient que deux, Ringo et sa mère n’avaient pas vraiment de problème d’argent ou de logement : les consultations pour voir l’unique guérisseuse du village n’étaient pas données. Le jeune garçon ne travaillait pas vraiment. Il se contentait d’aider lorsque sa mère le jugeait nécessaire. Ses principales occupations étaient jouer de la flûte, se promener dans le village et s’ennuyer. Au fur et à mesure que l’enfant avait grandi les classes sociales avaient creusé l’écart entre ses amis et lui. Ainsi, cela faisait 3 ans qu’il n’avait pas parlé à Kush. Sangar, quant à lui, était très occupé et le considérait toujours comme un gamin.

Ringo laissa échapper un long bâillement puis sortit dans le village. C’était l'aube et les villageois étaient généralement encore au lit à cette heure-là. Sa mère se reposant avant une dure journée de labeur c’était le moment idéal pour faire sa promenade quotidienne. Il prit sa flûte avec lui et s’éloigna en direction de la forêt, au nord de l’île. Il faisait lourd, et de sombres nuages recouvraient le ciel. Ringo se demanda un instant si on pouvait voir le lever de soleil sur la grande plage au sud. Mais peu lui importait, contrairement aux autres le beau temps ne le charmait pas. Ringo aimait la pluie, le tonnerre, les nuages. Il se sentait réellement vivre lorsque la foudre éclatait. Les grondements le berçaient, les éclairs le fascinaient, la pluie l’apaisait.

Rêveur, le garçon mit la flûte à sa bouche et commença un air qu’il avait appris l’autre jour. La beauté du paysage l’inspirait et la douce mélodie qu’il jouait lui arracha un sourire… Cependant, une voix sortit d’une maison aux alentours :
- Ta gueule !

Tressaillant, le musicien laissa tomber sa flûte et les larmes aux yeux, partit en courant.
*Village de barbares ! Personne ne peut ressentir de sentiment ici ? Ne comprennent-ils pas la subtilité de ma musique ?*

Ringo regrettait le temps où il avait des amis. Certes, il n’en avait que deux et certes, ces deux-là passaient leur temps à le rabaisser. Mais Ringo aimait ça… Il n’avait plus personne à qui parler désormais, plus personne à qui se confier. Arrivant péniblement jusqu’à la lisière de la forêt, Ringo se laissa tomber et s’adossa à un arbre. Il se lamenta sur la vie pendant quelques minutes puis finit par s’assoupir.

Une licorne rose qui lui donnait du miel, une assemblée qui l’acclamait pour ses innombrables talents de musicien : Ringo faisait de beaux rêves… quand un hurlement l’arracha soudainement de son sommeil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kush

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 21
Localisation : Sur un iceberg

MessageSujet: Jour 1 : Aube   Mar 22 Déc - 15:47


Tout se déroulait parfaitement bien. La petite fête que Kush organisait chez lui était un véritable succès bien qu'il détestait la plupart des personnes présentes. La boisson était omniprésente et toutes les plus belles filles de l'île étaient venues. A vrai dire, elles ne pouvaient refuser l'invitation de Kush car celui-ci, en plus d'être issue de la famille la plus riche de l'île, n'était pas moche, loin de la même et il savait qu'il plaisait à la plupart mais il en était indifférent sauf envers une ..

La soirée se termina lorsque le soleil commença à pointer timidement le bout de son nez. La plupart des jeunes encore en état partirent du manoir pour rentrer chez eux, tandis que d'autres fortement alcoolisés, dormaient, répartis dans plusieurs chambres du manoir. Quand à Kush et bien .. il était en charmante compagnie. Lucy qu'elle se nommait, la plus belle fille de l'île.

Kush avait un faible pour cette fille. C'est bien la seule qu'il ne baratinait pas, il avait probablement des sentiments sincères envers elles et celle-ci le savait. Alors qu'ils se regardaient dans les yeux depuis de longues minutes ils s'embrassèrent. La petite fête allait donc bien se terminer pour lui, enfin, c'est ce qu'il pensait ..

Kush enleva ses vêtements un peu gêné de ce moment. Il s'approcha doucement de Lucy quand un cri venant du jardin se fit entendre. Kush remit son pantalon et regarda par la fenêtre. Une des domestiques gisaient sur le sol et des hommes armés arrivaient par dizaines. Au loin, de la fumée s'élevait dans les airs. Qu'est-ce que ça peut bien être pensa t-il avant de comprendre.


- Lucy, sort du lit, je vais te guider jusqu'au passage secret pour sortir du manoir, ne pose pas de question et suis moi, le manoir se fait attaquer on a pas le temps de discuter !

Lucy sortit du lit, en sous vêtements et Kush prit une épée qui servait à la base de décoration. Il prit la main de Lucy et il se mit à courir dans le manoir. Tenant fermement son épée et la main de celle qu'il aimait il dévala les escaliers pour rejoindre le sous sol de la maison et le passage secret quand la porte d'entrée explosa soudainement. Un homme tout vêtu de noir fit irruption dans le hall. Kush et Lucy, eux étaient encore dans l'escaliers séparés de quelques marches de l'homme qui venait d'apparaître.

- Qui êtes vous ? Que faites-vous ici ? C'est de l'argent que vous voulez ? Si c'est le cas, mes parents vont vous en donnez !! Hurla Kush.

L'homme se retourna et fit un signe de la main. Un sourire se dessina sur son visage et deux personnes les mains liées dans le dos firent leur apparition. Un homme, et une femme précisément. Les parents de Kush comme vous pouvez vous en doutez.

- Tu veux dire .. ces deux personnes là ? Dit-il doucement avant de trancher leurs têtes devant les deux jeunes adultes. Ce n'est pas de l'argent que nous voulons gamin.


Kush lâcha la main de Lucy et son épée qui dévala les quelques marches restantes de l'escalier. Il se mit à genoux fou de rage en tapant sur le sol. Un flux de magie se dégagea de lui, et l'air devint plus frais, mais ça il ne s'en rendit pas compte. Il se releva soudainement, ses poings se cristallisèrent de glace sous la surprise des personnes présentes.

- Encore un qui n'est pas conscient du don qui lui a été offert on dirait .. Allez tuez-le et la fille aussi.


Kush hors de contrôle descendit les marches restantes et se rua vers l'homme en noir quand il se prit un projectile au visage. Il tomba à terre. Sa dernière vision fut celle de Lucy qui se mit à remonter les escaliers puis il sombra dans l'inconscience ne sachant pas la sort qui était donc réservé à la seule personne qu'il aimait.



Dernière édition par Kush le Mar 22 Déc - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davys

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 20
Localisation : Manoir Ricordo

MessageSujet: Jour 1 : Aube   Mar 22 Déc - 18:17


- Wow cette fête était vraiment à chier ! Bon, en même temps fallait pas s’attendre à quelque chose de cool de la part de ce Kush. C’vraiment un blaireau ce mec...

Le premier rayon de soleil éclairait le manoir : la plupart des personnes restantes étaient bien trop saoules pour rester conscientes. Mais Davys était encore éveillé, malgré le fait qu’il ait bu sans modération toute la soirée. Tenant une bouteille en main droite il buvait et marchait en vacillant de gauche à droite. Il sortit de la maison et s’assit sur les marches, devant la porte qui se trouvait à l’arrière du manoir. Il admira l’aube se levant, puis il s’endormit.  Il fut réveillé par un cri aigu de femme, un cri d’agonie. Puis il regarda au loin et vit une épaisse fumée noire qui s’étalait dans le ciel à l’Est de l’île. Dans cette même direction se trouvait la maison de son grand-père, dernière personne qui lui restait après la mort tragique de ses parents. Il sprinta alors de toute ses force jusqu’à chez lui, mais l’alcool et la course ne sont pas choses qui s’assemblent, il s’écroula et vomit. Il voulu reprendre sa course mais quatre personnes armés de sabre se dressèrent devant lui.

- Hey petit, ça sert à rien d’aller par là, on a déjà tout dévasté ! On a surement déjà tué ta famille c’est trop tard !

Davys avec un regard noir regarda les hommes et leur dit :

- Laissez-moi passer …

- Tu rêves mon gars ! Allez les gars tuez moi c’gamin !


L’un des hommes se concentra et tout à coup une boule de feu se forma dans ses mains. Il l’envoya en direction de Davys qui se la prit de plein fouet et traversa le mur d’une maison, déjà en feu.

- Ça lui apprendra à ramener sa gueule celui là !  

La maison s’écroula peu de temps après.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KyoShiro

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 22/12/2015

MessageSujet: Jour 1 : Aube   Mar 22 Déc - 19:55


Oui, tout de suite Monsieur ! dit de vive voix un jeune Paysan des bas Quartiers qui cirait des Chaussures devant chez lui pour arrondir ses fins de mois !

KyoShiro était son prénom, fils de paysanne et d'ancien soldat reconverti dans le Commerce, il apprit à KyoShiro l'art de se défendre, à lire, à compter, de base, KyoShiro n'était pas issu de la plus basse condition sociale, mais tout s'écroula à la mort de son père .. la famille de Kyoshiro fit faillite, reclus dans une humble cabane comme Maison, sa mère est morte bien rapidement, de désespoir.

Enfant unique désormais, c'est comme il pouvait que le jeune Homme survivait de son travail et de ses récoltes, il cultivait des légumes et des fruits qu'il revendait aux Marchands de l'île, en gardait pour lui-même, pêchait du Poisson pour le revendre ou le manger.. Cependant, contrairement à la plupart des autres paysans de sa condition, il n'était pas sans une certaine éducation, son Père ancien Soldat et Commercant lui ayant donné une solide éducation, il s'entraînait dans la cours derrière sa Cabane chaque jour pendant une à deux heure, ce qui lui donna un corps plutôt bien bâti, mais restait plutôt normal côté musculature.

Du haut de ses 1m82, le jeune Homme n'avait pas perdu le goût de la vie, et aimait les femmes.. mais sa condition sociale lui faisait rater bien des occasions, vêtu très humblement, il n'avait pas de quoi s'acheter des tenues grand Luxe, mais avait de quoi mener une vie humble et correcte.

Après une rude journée de Travail, la nuit passa bien vite pour le jeune Homme qui s'écroula de fatigue chez lui après un bon bain .. Le Matin il partait livrer des légumes a des commerçants pour leurs stocks de journée, il revenait chez lui lorsqu'une dense trainée de Fumée qui se fit légèrement ressentir au loin attira Kyoshiro qui au final, n'en avait que peu de choses à faire .. il rentra chez lui, mais était obligé de passer par l'endroit d'ou la fumée provenait pour rentrer chez lui .. il se décida alors à aller voir dans le même temps ce qui se passait.

C'est alors qu'il entendit des cris de femme, et des personnes suspectes surgir devant le Paysan, des épées à la main.

- Bwahahaha ! Regardez les gars ! Le Paysan de service ! Retournes à ton champ de blé mon p'tit ! dit un des opposants.

KyoShiro observa les quatre Hommes, et sortit de sa cape usée un poignard, pour se défendre, mais l'un des ennemis leva la main lorsqu'une bourrasque de Vent étrange désarma le Paysan tandis qu'il sentait le Pied de son opposant lui cogner dans l'estomac, l'envoyant au tapis.. !

-Qu'est-ce que .. ?
se demanda Kyoshiro, encore surprit de ce Vent étrange qui l'avait désarmé aussitôt, lorsqu'il sentit un choc sur sa nuque .. l’assommant sur le coup !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangar

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 21
Localisation : Assis devant un feu de cheminée

MessageSujet: Jour 1 : Aube   Mer 23 Déc - 15:44


Sangar ouvrit un œil, le soleil était à peine levé et les oiseaux encore endormis. Il bailla et sortit de son lit péniblement. Il entendait son père ronfler et cela le fit sourire. Sa sœur quant à elle semblait déjà être partie. Il se traina jusqu’à la cuisine et commença la préparation de son petit déjeuner. Faisant tranquillement grillé ses toasts, un cri le tira hors de ses pensées. Sangar se précipita dehors mais rien : Pas un bruit, pas de mouvement, pas la moindre personne…

*Faut que j’arrête de confondre rêve et réalité… C’est dur de se lever aussi tôt.*


Il s’installa à la table de la cuisine et attendit que ses toasts cuisent. Très rapidement, une odeur de brûlé assaillit ses narines. Se précipitant pour aller chercher ses tartines, il se rendit rapidement compte que l’odeur ne venait pas de là. Une fumée grisâtre, presque noire venait de la chambre de son père. Toussant, Sangar courut jusqu’à l’origine de la fumée. Sa maison était en bois, il fallait sortir au plus vite. Lorsqu’il entra dans la chambre, il s’arrêta net. Le mur à gauche était en feu, mais ce n’est pas ça qui le choqua. Son père gisait à terre, la gorge tranchée.

Une goutte de sueur tombait sur la joue de Sangar. Ce n’était pas dû à la chaleur, mais à la peur, l’incompréhension… Il vit une ombre passer très vite par la fenêtre. Sangar laissa échapper un frisson. Il recula pas à pas et sortit de la chambre. Il se précipita jusqu’au salon pour sortir de la maison mais à sa grande stupeur une dizaine d’hommes l’attendait.

- Eh eh, on dirait bien qu’il nous reste le dessert. Regarde, il a à peine réveillé, si on s’amusait avec lui ? lança un petit homme trapu avec un regard pervers.

- Pas le temps. La Prêtresse attend. On le tue et on repart, lui répondit un grand chauve avec une puissante masse.

- Tu n’as aucun sens du spectacle Ghovin. Bon, quitte à le tuer je préfère qu’il meure brûlé lentement et douloureusement plutôt que d’un simple coup d’épée. Passe-moi une corde.


- Tss.

L’homme chauve, se nommant apparemment Ghovin lui lança une corde et sortit. Sangar observait la scène, incapable de bouger. Après tout, il ne pouvait rien faire. Il se laissa attacher à la porte de la cuisine, la mort dans l’âme. Les hommes le regardaient dans expression, excepté le petit trapu qui souriait sadiquement. Sangar le regarda droit dans les yeux. Si par ne serait-ce quel miracle il survivait, il ferait tout pour retrouver et exterminer ce taré. S’il mourait, il irait le chercher en enfer pour le torturer éternellement.

Les hommes partirent sans un mot, laissant le jeune garçon aux flammes. Ce dernier ne bougeait pas. Ses longs cheveux rouges cachaient en partie son visage. Il laissa couler une larme et celle-ci s’évapora avant même de toucher le sol. Ce n’était pas une larme de tristesse, Sangar n’avait pas vraiment peur de la mort, sa vie avait été courte et sans intérêt. C’était une larme de colère… de fureur. Il pensa à sa sœur sûrement morte, à son père à quelques mètres de lui la gorge tranchée et hurla. Il hurla aussi fort que ses dernières forces et ses poumons lui permettaient. Puis il perdit connaissance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KyoShiro

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 22/12/2015

MessageSujet: Jour 1 : Fin de matinée   Mer 23 Déc - 17:05


Le raid mené sur le Village fut terrible .. les assaillants n'avaient certainement pas visés au hasard, mais le chaos et les dégâts qui s'étaient abattus sur le Village le laissait désormais vide de bruit .. silencieux et froid, comme la mort qui avait attendu toutes les victimes de cette matinée là. Les cris avaient laissé place au calme plat, l'odeur de brûlé était toujours présente, les habitations détruites désormais, les victimes dont les cadavres figés au sol demeurait eurent recouvert la terre de sang qui séchait alors peu à peu ..

Allongé au milieu de cadavres, l'un d'eux bougea .. un doigt .. la main .. les sensations et la conscience lui revinrent peu à peu, Kyoshiro se relevait alors difficilement, vaincu aussi vite qu'un plat de Charcuterie vidé entre ses mains, le Paysan n'en revenait toujours pas .. il se frotta les yeux et constata avec horreur l'ampleur du carnage, là ou il ne pensait de bon matin, ne trouver qu'un incendie, chose qui arrive ..

*Nom d'une Charette en Bois ! Que s'est-il passé ici ? ..*

Il observa les alentours, la rue était silencieuse, la matinée déjà bien entammée, le zénith était là, et l'estomac de Kyoshiro lui servit de confirmation .. ! Il se mit alors à la quête d'éventuels survivants pour leur apporter son aide. Sa Route le mena rapidement à un Manoir partiellement détruit, ou un Jeune Homme semblait inconscient, devant l'entrée de ce Batiment.

Kyo s'approcha, et constatant qu'il n'était pas autant blessé que les autres villageois, vérifia pour s'assurer de son intuition.. qui s'avéra exacte, c'est alors que le Paysan claqua le visage du Jeune Homme pour le réveiller .. !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kush

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 21
Localisation : Sur un iceberg

MessageSujet: Jour 1 : Fin de matinée   Mer 23 Déc - 17:57


Une claque monumentale vint sortir Pik' de son inconscience. Il ouvrit les yeux petit à petit puis cligna des yeux pour s'habituer à la luminosité de la pièce. Il regarda autour de lui et vit un grand gaillard vêtu simplement et plutôt sale. Il secoua la tête pour reprendre ses esprits et toucha son crâne. Un peu de sang avait coulé mais ça avait séché. Le gaillard lui tendit la main, et Kush rejeta son aide préférant se relever seul.

- Pour qui te prends-tu le fermier ? Comment oses-tu me frapper ? lui dit-il d'un ton sec.

- Je n'ai fais que t'aider ! répondit le gaillard avec son accent de paysan.

- Je vais aller chercher les gardes de l'île, tu vas finir au trou, j'ai pas de temps à perdre avec toi !

- Quels gardes ? L'île est ravagée, la plupart des maisons brûlées, et une partie de la tienne l'est, je n'ai vus personne sur le chemin hormis des cadavres crois-tu vraiment que les gardes ont survécu ?! Alors que vas-tu faire maintenant hein ?!

Kush ne dit rien pendant un instant. Il se remémora ce qu'il avait vu par la fenêtre de sa chambre et il se retourna. Les dépouilles de ses parents étaient toujours là, devant la porte, les yeux ouverts mais sans vie. Il s'en approcha et ferma leurs paupières sous le regard du paysan qui comprenait la situation puis il se tourna de nouveau vers celui-ci avant de monter à l'étage en repensant à sa dernière vision, celle de Lucy qui s'échappait. Il chercha dans toutes les pièces ne trouvant pas la demoiselles mais des corps sans vies. Ceux de ses " amis. "

- LUCY T'ES OU ?? Cria Kush, ne recevant aucunes réponses.

Il retourna dans le hall ou se trouvait le paysan qui n'avait pas bougé d'un pouce. Il se saisit de son épée et le paysan recula de quelques pas les mains en avant demandant au jeune homme de se calmer ce qui le fit rire.


- Ahahaha. Je ne compte pas te tuer le paysan, après tout nous sommes les deux derniers survivants c'est ça ? Tu vas m'aider à fuir cette île et ensuite, peut-être que je te tuerais, ou je te donnerais quelques pièces qui sait .. En attendant je pense que tu n'as pas le choix à moins que tu veuilles vivre seul ici ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KyoShiro

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 22/12/2015

MessageSujet: Jour 1 : Fin de matinée   Mer 23 Déc - 21:09


Kyoshiro le regrettait déjà .. il venait d'aider un Riche sans aucune manière, qui lui donnait envie de lui donner une seconde baffe .. peut-être qu'il était mal réveillé .. le Paysan passa l'éponge, lorsque son interlocuteur sortit son épée de son Fourreau et la pointa vers Kyoshiro qui recula et essaya de faire comprendre qu'il ne voulait rien de mal .. son interlocuteur prit la parole.

- Ahahaha. Je ne compte pas te tuer le paysan, après tout nous sommes les deux derniers survivants c'est ça ? Tu vas m'aider à fuir cette île et ensuite, peut-être que je te tuerais, ou je te donnerais quelques pièces qui sait .. En attendant je pense que tu n'as pas le choix à moins que tu veuilles vivre seul ici ?

Le Paysan dégaina sa Dague et fixa de manière sérieuse la personne aux airs aisée, qui le dégoutait profondément à peine rencontré .. fallait le faire !

- Je sais pas qui t'es, mais j'vois pas pourquoi on devrait se menacer comme ça, si nous sommes que deux, autant s'entraîder de manière honnête afin de s'en sortir ! Et puis, si je dois faire trajet avec toi, j'te le dis tout de suite, tes airs de Riche supérieurs me dégoûtent ! affirma le Paysan d'un ton sec, il était Paysan, mais il était fier du travail qu'il fournit pour vivre, en aidant les autres.

- .. Bon, tu vas te calmer tout d'suite l'Clodo ou j't'envoie manger les ordures .. ! commença Kush lorsqu'un cri aigu se fit entendre, les deux se stoppèrent net, et tout aussi intrigués l'un que l'autre se précipitèrent pour y aller !

- Bouge de la, le Riche, attends ta carriole pour te transporter, faudrait pas que tu t'foules la cheville en marchant ! dit d'un ton ironique le Paysan.


- Retourne cultiver tes Légumes l'Paysan, tu pues c'une infection ! répliqua Kush.

C'est ainsi qu'une merveilleuse rencontre dans la joie se fit, et les deux se dirigeant vers l'endroit d'ou venait le cri.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangar

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 21
Localisation : Assis devant un feu de cheminée

MessageSujet: Jour 1 : Fin de matinée   Ven 25 Déc - 23:14


Noir. Tout était noir. Pas un mouvement, pas un bruit, juste du… noir. Sangar ouvrit les yeux. Tout était flou. La vision se précisa peu à peu, puis ce fut au tour de sa mémoire. Le jeune homme toussa et regarda autour de lui. Sa maison n’était que cendres,  il n’y avait plus rien. Un bout de bois carbonisé par-ci par-là, un bout de tissu à moitié calciné… Et au milieu de tout cela : Sangar : intact, ou presque. Ses cheveux étaient intacts, sa peau n’avait pas un poil de brûlé. Même ses vêtements étaient plus ou moins en état : Son haut avait un peu roussi et ses manches étaient légèrement brûlés,  mais son pantalon avait simplement noirci.

Quel était ce miracle ? Quelle magie l’avait retenue dans ce monde ? Quel prodige l’avait protégé des flammes ardentes de l’incendie ? Sangar se releva doucement. Les cordes qui le retenaient avaient été consumées mais ses poignets n’avaient rien. Il regarda une dernière fois ce qu’il restait de sa maison en prenant soin de ne pas poser les yeux sur la dépouille calciné de son père. Il ne fallait pas penser à ça. Lentement au début, Sangar se mit en marche.

Tout était silencieux dans le village, rien ne semblait vivant. Il lui fallait trouver de quoi se changer, trouver des armes et de la nourriture puis partir à la recherche des meurtriers. Il n’y avait pas de temps à perdre. Sangar marcha quelques temps à travers le village, cherchant parallèlement s’il y avait des survivants. Au bout d’une petite demi-heure, il fit halte près d’un petit étang. Il s’assit et regarda son reflet. Il n’avait pas si mauvaise mine que ça. Ses cheveux lui semblaient plus crépitants que jamais, ses yeux n’avaient jamais été aussi rouges. Sangar plongea sa main dans l’eau. C’était froid. Glacial même. Un nuage de chaleur s’échappa au contact de l’eau sur sa peau, comme lorsqu’on plonge une lame forgée brûlante dans l’eau pour la refroidir.

Qui était-il ? Un monstre ? Etait-il réellement humain ? Sangar se posait toutes sortes de questions quand un rire le sortit de ses pensées.

- Eh bien, une petite baignade au beau milieu des cadavres, quelle bonne idée !

Sangar se retourna. Un homme se dressait devant lui. Il avait un tatouage étrange sur le front et du sang séché sur l’arcade sourcilière. Il le regardait d’un air amusé, ayant réellement l’air de penser ce qu’il venait de dire. Sangar chercha furtivement une arme mais remarqua très vite que son interlocuteur n’en avait pas. Ce devait être un habitant qui avait survécu au massacre.

- Je ne sais pas si le sarcasme est le bienvenu dans ce genre de situations… Qui es-tu ? Je ne t’ai jamais vu au village, répondit-il.

L’homme haussa les épaules.

- Si on ne rigole pas quand il ne faut pas rigoler, quand est-il vraiment drôle de rigoler ?


Sangar sourit légèrement. Il avait raison. Mais ce qui l’inquiétait, c’est qu’il ne pouvait pas réellement être sûr que l’homme « rigolait ». Il lui semblait tout à fait sérieux. Celui-ci reprit :

- Je m’appelle Davys. Si tu n’m’as jamais vu c’est que tu dois être un de ces paysans qui viennent rarement au village. Je vis au manoir Ricordo, ou du moins je vivais là-bas jusqu’à… ça.

Sangar ne réagit pas à la provocation. Il n’avait rien d’un paysan mais peu lui importait le jugement des autres. Seul son désir de vengeance comptait à présent. Il se releva et tint face au dénommé Davys. Tous deux avaient un peu près la même taille.

- Je vois. On me nomme Sangar. Pour le moment c’est tout ce que tu as besoin de savoir. Mais..


Un hurlement aigu l’interrompit. C’était sans doute un enfant, ou peut-être une femme. Les deux hommes échangèrent un regard.

- Allons voir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davys

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 20
Localisation : Manoir Ricordo

MessageSujet: Jour 1 : Fin de matinée   Sam 26 Déc - 1:28


Un silence régnait sur la totalité du village depuis la fin de l’attaque. Quand tout à coup un homme cria depuis les décombres d’une maison :

- J’ai la dalle !

Ce qui fit s’envoler quelques oiseaux. Puis quelques secondes plus tard les planches de ce qui restait de la maison commencèrent à bouger, puis un homme se leva des décombres. Malgré le fait qu’une maison se soit écroulé sur sa tête, il n’avait…rien. Il se dirigea alors vers le manoir Ricordo, qui lui aussi était en très mauvaise état, il était brûlé et à moitié détruit. Davys dégagea alors quelques planches puis entra dans la cave du manoir. Une scène des plus macabres l’attendait. Des corps déchiquetés …et pas quelques uns, une bonne vingtaine au moins ! Pas évident de compter quand ils sont dans cet état. Au début Davys eut la nausée puis il vit le corps de son grand-père avec un bras et une jambe en moins, une épée qui traversait sont thorax en plein dans le cœur et une matière noir sur la moitié de son visage. Mais un signe redonna le moral à Davys : son grand-père souriait. Il comprit alors que les cadavres était ceux de la plupart des malfrats qui avaient massacré l’île.

*Mais qui a bien pu vaincre mon grand-père …ces hommes n’étaient pas des rigolos..J’me demande même comment j’ai pu m’en sortir vivant…*

Puis un énorme gargouillement sortit du ventre de Davys. Ce qui le poussa à chercher de la nourriture. Il retourna alors dans les débris de la cuisine et trouva une belle côte de bœuf presque intacte qu’il s’empressa de faire cuir avec un feu improvisé. Puis il partit en direction d’un étang car il voulait manger du poisson !

Mais à sa grande surprise il croisa une personne qui trempait son doigt dans l’eau. Trois options lui vinrent à l’esprit : Premièrement l’homme était un paysan qui avait échappé à la destruction du village grâce à une maison relativement éloignée. Deuxièmement cet homme faisait parti des bandits et cela voudrait dire qu’ils n’auraient toujours pas quitté l’île. Soit cet homme était « fort », en tout cas assez pour survivre. Il regarda les alentours : personne. La deuxième option étant peu plausible, Davys décida alors de se joindre à cette homme. Après tout il savait peut-être faire la cuisine ! Il commença alors la discussion :


- Eh bien, une petite baignade au beau milieu des cadavres, quelle bonne idée !

- Je ne sais pas si le sarcasme est le bienvenu dans ce genre de situations… Qui es-tu ? Je ne t’ai jamais vu au village, répondit-il.

- Si on ne rigole pas quand il ne faut pas rigoler, quand est-il vraiment drôle de rigoler ?

Un sourire se vit sur l’homme, qui de plus prêt semblait d’ailleurs très bizarre d’aspect en tout cas.

- Je m’appelle Davys. Si tu n’m’as jamais vu c’est que tu dois être un de ces paysans qui viennent rarement au village. Je vis au manoir Ricordo, ou du moins je vivais là-bas jusqu’à… ça.

- Je vois. On me nomme Sangar. Pour le moment c’est tout ce que tu as besoin de savoir. Mais..


Un hurlement aigu l’interrompit. C’était sans doute un enfant, ou peut-être une femme. Les deux hommes échangèrent un regard.

- Allons voir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringo

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 19
Localisation : En train de cueillir des marguerites

MessageSujet: Jour 1 : Fin de matinée   Sam 26 Déc - 17:34


Seul, terrifié, Ringo s’était caché dans les bois pendant le massacre. Il était revenu au village quelques heures après le départ des pillards et avait constaté l’ampleur des dégâts. Cela faisait plusieurs heures qu’il pleurait, ne pouvant s’arrêter. Il pensait à sa maman qu’il ne reverrait jamais, à sa maison, à sa flûte…

En position fœtale, Ringo ruminait et sanglotait. Il ne faisait attention à rien, seul la mort de sa maman et de sa flûte comptaient. Soudain, il sentit un chatouillement sur son bras droit. Il regarda et vit une coccinelle.

Le hurlement qu’il poussa alors fut terrible. Si quelqu’un se trouvait à côté il était certain que ses tympans se seraient déchirés. C’était un hurlement strident, aigu et très long. Puis, la coccinelle s’envola et Ringo éclata à nouveau en sanglot. Il avait toujours eu la phobie des coccinelles. Elles le terrifiaient : ces petits points noirs sur des ailes rouges. Brr. On ne savait pas de quoi elles étaient réellement capables…

C’est alors qu’il vit deux hommes devant lui. Il voulut se retourner mais deux autres lui barraient le chemin. Ringo se remit en position fœtale et marmonna :

- Me tuez pas…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangar

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 21
Localisation : Assis devant un feu de cheminée

MessageSujet: Jour 1 : Soirée   Sam 26 Déc - 19:39


Tss, vivement qu’ils partent d’ici. Il n’avait même pas passé une journée avec les autres qu’il en avait déjà marre d’eux. Il ne savait pas vraiment qui était le pire. Le premier, le dénommé Davys, ne pensait qu’à dormir et manger. Pendant que les trois hommes  avaient chargé le navire de provisions durant toute l’après-midi, Davys avait mystérieusement disparu et on l’avait trouvé une heure plus tard dans les bois en train de faire la sieste. Le deuxième, KyoShiro, n’avait pas l’air méchant mais il passait son temps à se disputer avec le troisième : Kush. Ce dernier était extrêmement antipathique. Il méprisait tout le monde et avait pensé son temps à prendre tout le monde de haut sous prétexte qu’il était riche. Il avait beaucoup changé depuis le temps où tout deux traînaient ensemble pour étudier la magie... Quant au quatrième… que dire… Il avait prétendu hurler à cause d’une coccinelle. Il pleurait parce qu’il avait perdu sa flûte et sursautait à chaque fois qu’on l’appelait par son prénom : Ringo. Lui, pour le coup il n'avait pas changé... Toujours aussi puérile qu'avant. Il n’avait absolument aucune chance de survivre s’ils partaient au large de l’île. Sangar avait tout d’abord voulu le laisser là mais les autres l’avaient convaincu qu’un bouclier humain pouvait servir à tout moment.

Sangar soupira. La soirée était déjà bien entamée et toujours aucune trace de sa petite sœur, Kyra. Il l’avait cherchée partout et n’avait même pas trouvé un corps qui lui ressemblait. Il se remémora les restes de la dépouille de son père et frissonna. Kyra n’avait pas pu finir ainsi. Elle devait être vivante quelque part… Sangar se retint de pleurer. Il devait être fort, et puis les larmes lui donnaient envie de vomir depuis qu’il avait fait la connaissance de Ringo.

Les cinq compagnons avaient fini de charger le navire, il était prêt à partir. Il alla voir tout le monde :

- Bon, le navire ne peut pas être plus rempli. C’était un petit navire de pêche et je ne sais pas s’il tiendra le coup en cas de tempête mais on n’a pas vraiment le choix. J’ai quelque chose à faire, je serai là dans une petite heure. D’ici là vous avez le temps de préparer vos affaires personnels, de faire vos adieux et nous partirons ensuite.


KyoShiro et Ringo acquiescèrent. Davys se contenta de bailler et Kush protesta :

- Mais de quel droit tu me donnes des ordres, petit ? Je ne suis pas de ta classe sociale, je…

Sangar n’écouta pas la suite. Il en avait assez de Kush, de ce qu'il était devenu. A vrai dire il commençait à le détester. Il pénétra dans la forêt et le calme se fit soudain. Le jeune homme désirait se rendre au nord. Là-bas se trouvait une bibliothèque, si les pillards n’avaient pas pris la peine de traverser la forêt, alors elle s’y trouverait toujours. Il y avait peut-être même des survivants, qui sait ? Peut-être même que sa sœur l’attendait patiemment. Sangar secoua la tête.

*Faut que j’arrête de rêver. Elle est morte. Mais il me faut ce livre.*

Quelques minutes plus tard il arriva à la lisière de la forêt. A quelques mètres se dressait une petite tour en parfaite état. Sangar sourit : les pillards n’étaient donc pas passés par là, il avait eu raison de venir ici avant de partir. Il s’empressa d’entrer et de monter à l’étage. Il connaissait l’emplacement de ce livre par cœur.

Sangar attrapa le fameux livre à couverture rouge « Etude de la magie » puis alla chercher une carte du monde dans la salle d’à côté. Celle-ci n’était pas du tout complète mais c’était mieux que rien. Du coin de l’œil, le jeune homme vit « Bestiaire d’Elda » et le prit aussi. Il avait toujours porté un intérêt au monde extérieur : le monde d’Elda et ses îles à perte de vue. Maintenant qu’il devait partir, autant être bien informé. Chargé de ses deux livres et de sa carte, Sangar repartit.

Il allait rentrer dans la forêt quand un bruit l’arrêta net. Une sorte de moteur ? Non, un ronflement ! Il se retourna. La prairie qui était déserte quelques secondes auparavant dévoilait maintenant un vieux papy allongé dans un transat qui roupillait. Sangar tressaillit et laissa tomber ses livres, ce qui réveilla le vieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VerteFeuille



Messages : 2
Date d'inscription : 27/12/2015

MessageSujet: Re: Un nouveau départ   Dim 27 Déc - 0:50

La tranquillité de l'île semblait avoir repris son cours .. la mort, la destruction .. des Hommes aux desseins maléfiques en étaient la cause .. mais nul ne connaissait alors les raisons de ces actes ignobles, qui malgré leur cessation, l'odeur des cadavres et du brûlé, transporté par la douce brise, par cette, pourtant, belle matinée, venait donner un tout autre visage à cette île prospère, désormais ravagée ..

Nul ne savait ou, ni ne savait comment, et surtout pas le concerné, mais c'est "ainsi", que VerteFeuille se trouvait à dormir en pleine nature, dans le calme, rien ne semblait pouvoir troubler son profond sommeil, lorsqu'un bruit sourd vint lui faire ouvrir les yeux et tomber de son transat en sursautant, ce qui lui valut au passage un mal de dos qui le cloua au sol .. il regarda le coupable et vit un jeune Homme chargé de Livres..

- On n'a pas idée de faire autant de bruit à côté de personnes qui dorment naméoh ! Terrible cette jeunesse .. terrible .. dit VerteFeuille  en se relevant doucement puis se reposa sur son transat lorsque son estomac gargouilla .. il se tourna vers l'inconnu qui lui faisait face.

- Oh j'irai bien me faire une soupe de légumes tiens héhé ..
dit-il en se saississant de sa Canne, et commençant à marcher, il fit quelques pas et se stoppa .. pensif ..

- Je voulais faire quoi déjà ? .. hmm .. dit VerteFeuille devant Sangar qui semblait étonné de voir une personne à cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangar

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 21
Localisation : Assis devant un feu de cheminée

MessageSujet: Jour 1 : Soirée   Lun 28 Déc - 2:08


Mais..

*Keskifoula ?*


Ce fut la première pensée de Sangar après avoir vu le vieux. Il ne comprenait absolument rien : comment quelqu’un pouvait être vivant et aussi insouciant que ça ? Le papy était-il au courant des évènements passés ? Sangar ne l’avait jamais vu sur l’île. Qui était-il ?

Ce dernier s’était coincé le dos et eut la magnifique idée de faire une soupe de légume. Comment lui annoncer qu’il n’y avait plus aucune soupe sur l’île depuis sa destruction ? Heureusement, le vieux avait une mémoire très courte. Il avait déjà oublié son envie 7 secondes après qu’elle lui soit venue à l’esprit. Ils partirent traverser la forêt. Sangar avait beau poser des questions, le pépé n’y répondait pas.

- Vous pourriez au moins me dire votre nom monsieur.. ?


- Tiens donc c’est mignon par ici !


Puis il partait dans le mauvais sens en scrutant la forêt dans tous ses aspects.

*Super, maintenant en plus de Ringo on a un autre boulet à traîner. Mais ce type-là est clairement étrange. Il est apparu de nulle part, a l’air complètement perdu. Il ne m’a pas l’air méchant mais je sens qu’il cache quelque chose…*


Le concerné le stoppa dans ses réflexions :

- Petit, aimes-tu les fraises des bois ? Celles-ci sont délicieuses ! dit-il en tendant la main pour attraper une énième fraise et la manger goulument.

Déjà blasé, Sangar ne répondit pas et tira le vieux par sa manche. Il lui fallait demander le conseil des autres. Les livres toujours dans ses bras, Sangar continua son chemin et arriva au terme de la forêt. C’est alors qu’une vision étrange lui vint. Le vieux papy lui sembla soudain transparent. A travers lui on pouvait voir des milliers d’étoiles. Quel était ce… Sangar ferma les yeux puis les ouvrit. La vision avait disparu.

Kyo vint à leur rencontre. Pas très loin derrière, Davys dormait, allongé contre un rocher. Kush sortait les rares pièces qui lui restait pour les compter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kush

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 21
Localisation : Sur un iceberg

MessageSujet: Jour 1 : Soirée   Mar 29 Déc - 0:10


Kush en avait ras le bol d'être avec ces gens peu intéressants. Sangar semblait avoir la grosse tête comme lorsqu'il était gosse. Il osait lui donner des ordres, pour qui se prenait-il ? Kush le remit à sa place rapidement sans pour autant qu'il soit écouté ce qui l'énerva rapidement. Il retourna au manoir chercher quelques vêtements ainsi que sa bourse qu'il gardait précieusement dans sa commode.

Il sortit du manoir en enjambant le corps de ses parents. Il traversa l'île et retourna sur le navire en déposant ses affaires dans un coin. Les autres avaient rapportés du matériel et des vivres. Il trouva ça pathétique, comme-ci ça allait servir sur la prochaine île. Mais bon, il se réjouit en se disant qu'il allait pouvoir se servir.

Après être partit se vider la vessie, il sortit les pièces qu'il avait dans sa bourse pleine à craquer. Il comptait les pièces unes par unes, il avait une jolie somme, il était plutôt fier de lui. Soudain une ombre plana au dessus de lui. Il se retourna et vit un vieillard qui lui souriait.


- Mon petit, veux-tu des fraises ?

- Mais casse toi le vieux débris !

Kush repoussa le vieillard énervé. Il remit ses pièces dans sa bourse et se mit à gueuler:

- Sangar, quand est-ce qu'on se casse de cette île merdique ?!


- C'est bon on y va commence pas ! Ringo déplie la voile s-il-te-plaît.


- T .. Tout de suite !
dit-il en essayant de ne pas croiser le regarde de Kush.

Le petit navire une fois la corde détaché du quai vogua vers une destination qui était encore inconnue pour eux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Davys

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 22/12/2015
Age : 20
Localisation : Manoir Ricordo

MessageSujet: Jour 3 : Après-midi   Mar 29 Déc - 1:01


Les premiers rayons de soleil se déposaient sur le navire brillant comme un sous neuf. Davys se réveilla et sortit de sa chambre il se mit à la barre et ordonna à ses cinq sous-fifres Kush , Verte-feuille , Sangar , Kyo et Ringo de déployaient les voiles , ils s’exécutèrent en répondant tous par un simple :

-Oui ! Capitaine !

Davys alla alors se reposait sur un transat. Puis quelque instant plus tard il siffla Kush pour qu’il lui apporte un jus de pomme ce qu’il fit en toute vitesse. Davys regardait alors le ciel et le contemplait lorsque affolait Sangar vint en courant et implora Davys :

- Capitaine ! Capitaine ! Aidez-nous je vous en pris un monstre est sur le point d’attaqué le navire seul vous pouvez nous sauver !

- Je m’en occupe ne t’inquiète pas tu peux aller te cacher !

Davys partit pour l’avant du bateau , il croisa Verte-feuille en position fœtale. À son arrivait il découvrit un poulet géant qui fonçait tout droit sur le bateau ! Davys s’arma alors de sa brochette géante et embrochât le poulet. Il le mit ensuite sur le feu et attendait en salivant.
Puis Davys tomba de son lit et se réveilla.


*C’était donc qu’un rêve …le poulet devait être délicieux...*

Une larme tomba de l’œil de Davys qui depuis une semaine ne mangeait que des pommes de terres.

Il se leva alors et sortit. Le temps était médiocre, le bateau remuait de gauche à droite, le vieux rigolait tout seul, Sangar se concentrait sur ses livres mais entre chaque page il lançait un : « Vos gueules ! » à  Kyo et Kush qui s’insultaient et enfin Ringo essayait de se cacher par peur de prendre encore des coups.


- Pfff... Bon j’vais faire une p’tite sieste moi …

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ringo

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 19
Localisation : En train de cueillir des marguerites

MessageSujet: Jour 4 : Matinée   Mar 29 Déc - 11:46


Une main de femme tenait une flûte. Elle la donna à Ringo. Celui-ci releva la tête et identifia tout de suite sa mère.

- Maman !


Il se précipita dans les bras de sa mère mais elle s’évapora à son contact. La fumée qu’elle dégagea envahit la pièce et se propagea partout. Bientôt on ne vit plus rien. Ringo resta seul et apeuré au beau milieu de cette sombre brume. Puis une vision apparut. Ringo identifia tout de suite les personnages présents.

C’était Kush, ainsi que KyoShiro. Comme d’habitude ils se disputaient. Puis vint une autre image : Kyo à terre dans une mare de sang. Ringo retint un haut le cœur et rouvrit les yeux. Il voyait désormais une grande ville et dedans, une immense arène. Soudain, une voix résonna doucement dans sa tête.

- Ringo…

- Qui êtes-vous ? demanda le concerné, inquiet.

- A ton avis ?


- Vous.. vous êtes ma conscience ?

- Mais quel abruti…


Il reçut alors une claque qui le réveilla brusquement. Lorsqu’il ouvrit les yeux il vit Kush devant lui. Terrorisé, il se rappela la vision de son rêve, Kyo mourant… Kush en était-il responsable ?

- Qu’est-ce qu’il y a ? T’as vu une coccinelle ?
lança ce dernier. Va me faire un truc à bouffer !

- Oui.. monsieur..

Ringo se précipita hors de la cabine et se dirigea vers les cuisines. Il vit Kyo sur le pont central en train de contempler l’horizon et sourit rassuré. Ce n’était qu’un cauchemar. Puis il tâta sa poche : sa flûte était là, comme par magie. Avant qu’il ait eu le temps de se questionner Kyo s’agita tout à coup. Il se leva et cria :

- Un homme à la mer !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VerteFeuille



Messages : 2
Date d'inscription : 27/12/2015

MessageSujet: Re: Un nouveau départ   Mar 29 Déc - 20:11

Toujours emballé par la découverte, VerteFeuille s'en allait à droite, à gauche, il rebroussait chemin parfois car il croyait avoir vu une plante médicinale ou bonne à mettre .. dans sa Soupe ! Mais le jeune Homme le traîna par la manche, pour son plus grand malheur, mais peut-être le guidait-il vers un restaurant ..

- Calmez-vous jeune Homme, on n'a pas le feu aux fesses hohoho ! dit le vieil Homme en ricanant dans sa Barbe lorsqu'il voulut gouter de délicieuses Fraises, mais se fit encore traîner, jusqu'à ce que d'autres jeunes personnes viennent à eux ..

- Hoho ! C'est bien aimable de vouloir m'aider tous, à récolter de quoi faire ma soupe de Légumes .. je pense que .. commença VerteFeuille lorsqu'un "bug" le cloua sur place quelques seconde .. il se reprit enfin et répliqua.

- On est ou déjà ? conclut-il ..

Finalement il se retrouva sur un bateau sans comprendre comment ni pourquoi, il chercha alors des fruits dans les tonneaux, et termina par jouer avec sa canne .. très concentré sur son affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangar

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 21
Localisation : Assis devant un feu de cheminée

MessageSujet: Jour 4 : Matinée   Sam 23 Jan - 23:40


Il y avait quelque chose de bizarre dans le dénommé Vertefeuille. Il semblait vieux, très vieux. On aurait dit que des décennies, voire des siècles s’écoulaient à travers lui. De plus, on ne pouvait pas dire qu’il avait toute sa raison. Enfin, au moins était-il sympathique.

Cela faisait plusieurs jours qu’ils avaient embarqués, et il n’y avait eu aucune perturbation jusqu’ici, excepté Ringo qui faisait sans arrêt des siennes. L’autre jour il était venu le voir en pleurant pour le supplier de l’aider : Kush voulait lui faire avaler une coccinelle vivante pour le simple plaisir de le voir souffrir. Sangar n’avait pas intervenu et avait simplement dit à Ringo de se cacher quelque part, ainsi ils étaient tranquilles pendant quelques heures.

La matinée était avancée et Sangar décida d’étudier ses cartes. Il n’en eut guère le temps. A peine s’était-il installer à son bureau que Kyo s’excita au dehors.

- Un homme à la mer !


Sangar se leva et se précipita au dehors. Voyant tout le monde ou presque sur le bord de navire, il les rejoignit et regarda en direction de l’eau. Sur une planche gisait un corps d’homme, peut-être mort.

Kyo et Ringo le remontèrent comme ils pouvaient. Ils le trainèrent sur le pont central puis le retournèrent. Ce n’était pas un homme, mais une femme. Des longs cheveux rouges mouillés cachaient son visage. Kyo se baissa et la secoua légèrement. Elle ne réagit pas mais ses cheveux exhibèrent son visage. Le cœur de Sangar s’arrêta de battre quelques instants : il avait devant lui sa sœur.

A peine avait-il compris que cette dernière se mit à tousser. Elle était donc vivante. Il aurait voulu la serrer dans ses bras, lui dire qu’il avait eu tellement peur, n’importe quoi. Mais il resta là, maitrisant ses émotions. Kush - qui s’était déjà éloigné - l’extirpa de ses pensées :

- Nous y voilà.


Au loin, la terre était en vue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de RPG : Océan & Larmes :: Scénario :: Chapitre 1 : Un nouveau départ-
Sauter vers: